2 – Et si… Le 13 Juillet 1986 Jacques Laffite n’avait pas eu d’accident à Brands Hatch ?

Publié: 31 juillet 2012 dans Et si... les Histoires
Tags:

Pour ceux ne connaissant pas le concept de mes histoires :

Et si… Le ConceptImage

Nous sommes le 13 Juillet 1986, sur la grille de départ du Grand prix d’Angleterre, sur le tracé de Brands Hatch. L’équipe Ligier-Renault, alors 4eme du Championnat, place tout ses espoirs sur les épaules de Laffite. Un problème technique pendant le tour de formation oblige Laffite à partir des stands. La veille pendant les qualifications, il avait opté pour un réglage qui se releva catastrophique et son ingénieur de piste et lui décidèrent de modifier cela, mais il partirait donc des stands en dernière position. Quand les feux passent au vert, un carambolage monumental se produit en milieu de peloton. Laffite, partit des stands, s’en sort sans aucun dommage, et lorsque la course reprend, il se trouve à une inespérée 5eme place, derrière Mansell en tête, Piquet, Prost et Senna. Les positions ne bougeront pas jusqu’à l’arrivée. Le reste de la saison voit un duel acharné entre les McLaren et les Williams. Prost sera sacré Champion du monde, Laffite finissant à une modeste, mais superbe 5eme place.

1987

Laffite, âgé de 44 ans, toujours chez Ligier, débute la saison d’une bonne manière, en se classant dans les points sur les 6 premiers GP de la saison, et un sublime podium à domicile en France,  sur le circuit du Castelet. Il termine la saison 5eme pour la 2eme fois d’affilée.

1988

Ligier est contraint de passer au moteur Judd qui n’est pas performant. La voiture ne compense pas les carences du bloc britannique et Ligier ne marque aucun point. Laffite passe une saison tres frustrante. Il se retrouve mêler à un accident à Monza, en Italie, ne terminant pas la saison pour se remettre de ses légères blessures aux jambes. Son coéquipier René Arnoux, termine donc la saison épaulé par le suédois Stefan Johansson. Durant l’intersaison, des journalistes croisent Laffite, à peine rétablie de son accident, dans les locaux de Williams.

1989

Laffite annonce dès le début de la saison, sous les couleurs de l’équipe Williams comme à ses débuts, avant le 1er Grand Prix de la saison au Brésil sur le tracé de Jacarepaguá, que ce sera sa dernière saison en F1 à l’âge de 46 ans. Il dira :

Je vais fêter mes 46 ans cette année, et je ne tient pas à rester dans ce milieu jusqu’a mes 50 ans. Je ne souhaite pas être considérer comme le grand père de la formule 1. J’ai vécu de grand moments, et des moins bons. Franck Williams à accepter que je termine ma carrière là ou je l’ai commencée, au sein d’une grande écurie, au sein d’un monument de la F1. J’espère faire honneur à toute l’équipe, aux ingénieurs, aux mécaniciens et bien sur aux fans. Cela fait déjà presque 15 ans que je cours en monoplace. La voiture me semble performante, et j’espère me battre pour le titre mondial. Mais quoi qu’il arrive, ce sera mon ultime saison.

Il remportera cette année-là 2 grand-prix, au canada et en Australie pour la dernière course de la saison, terminant ainsi sa carrière de F1 à une remarquable, et remarquée 3eme place. Sur le podium, en larme quand la Marseillaise retentit, il s’assoit et pleure à chaudes larmes, réconforté par les 2 autres pilotes, Prost et Senna. En conférence de presse, toujours extrêmement émue, quand un journaliste Belge lui demande s’il va vraiment arrêter, Laffite acquiescera.

« J’ai été, et je le suis encore, tres fier d’avoir porté les couleurs de mon pays, et de ce sport qui reste dangereux. Je remercie encore Franck Williams, et toutes les personnes qui ont crus en moi. Mon seul regret est de ne pas avoir remporté de couronne mondiale, mais les couleurs Françaises sont maintenant portées par de grands pilotes, comme Alain qui termine 2eme, et est sacré pour la 3eme fois. Je compte maintenant prendre du repos, et du recul, profiter de ma famille, et de mes proches. Franck m’a proposé de rester au sein de l’équipe comme consultant. Pour le moment je vais prendre du recul. Mais je reviendrais, pas en tant que pilote, certes, mais nous verront ca dans quelques mois, pour le moment, je souhaite profiter pleinement de cette victoire, ici à Adelaïde, pour le dernier GP de ma carrière. De jeunes pilotes tres prometteurs sont maintenant sur la piste, et je ne tiens pas à piloter jusqu’à 50 ans, comme je l’ai dit en début de saison. Merci à ma famille, mes fans, mes Amis, et évidement a mon équipe. Je suis tres touché par tous les témoignages que le paddock m’a montré après ma victoire, notre victoire, car je n’ai pas gagné seul. La F1 est un travail d’équipe, long et délicat… »

Il ne terminera pas sa phrase sous le coup de l’émotion.

Entre 1990 et 1996, Laffite se fera discret dans le milieu de la F1, mais sans jamais avoir quitté complètement le sport auto.

1991, il s’engage dans l’endurance, et pour les 24h du mans, remportera une magnifique victoire sur une Mazda 787B.

1994 et 1995, il participe au championnat DTM Allemand, ou il sera champion en 95.

1996, il fait une saison complète en Indy car, terminant à une anonymes 16eme place.

Dès 1997, Jacques Laffite rejoint Prost au sein de la toute nouvelle écurie qu’il vient d’acheter. Il sera consultant sportif pour l’équipe. Son expérience lui sera très utile, pour préparer de jeunes pilotes tricolores à évoluer dans ce milieu.

En 2002, il entre dans la Filière FFSA, que l’on appelle désormais l’Auto Sport Academy, et s’occupe des jeunes pilotes pour les préparer au haut niveau.

En entendra à nouveau parler de lui en F1 en 2012, ou il revient avec un jeune garçon issu de sa fédération, Charles Pic, un jeune Français prometteur…

Parfois, un reflexe, une idée, voir un coup du sort peuvent changer la vie d’un pilote…

Helder M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s