6.1 – Et si… la F1 (1ere Partie)

Publié: 3 août 2012 dans Et si... les Histoires
Tags:,

Comme d’habitude, pour ceux ne connaissant pas le concept

Et si… Le concept

Bonsoir, tout d’abord rappelez-vous en lisant cette histoire, que ce n’est qu’une histoire justement. Tout ceci sort de ma caboche mal foutue 😉 Le but étant de vous distraire, comme toute histoire doit le faire. Ceci est une fiction, TOTALEMENT imaginée, inventée etc.

BREF : Enjoy

A la façon « faites entrer l’accusé » avec Christophe Hondelatte comme présentateur, même si l’émission de ce soir vous est diffusée en 2050… (Ça vous permettra une meilleure immersion huhu)

Imaginez que vous êtes en train de regarder l’émission.

Générique.

Arrivée de l’animateur. Il retire sa veste et la pose sur le porte manteau de l’entrée. Il se dirige vers le mur du fond, ou plusieurs photos sont épinglées. Une inscription sur le tableau juste à coté : « l’Affaire des Championnats du monde de F1 truqués ». Photos de la F1 de 1950 à 2012. Quelques photos de pilotes de légende. Il se retourne et se dirige vers un bureau. Dessus plusieurs dossiers empilés. Il s’assoit, prend un dossier qu’il feuillète brièvement, puis se tourne vers la camera.

– Bonsoir. Il y a 100 ans cette année, le 1er championnat de Formule 1 est crée. 62 ans plus tard, un scandale d’une ampleur sans précédant va toucher ce sport. C’était il y a 38 ans, nous sommes en 2012. Dimanche 18 mars 2012.  La saison débute sur une victoire de Jenson Button, champion du monde 2009. Les vainqueurs se sont succédé jusqu’à Montréal au Canada. Un record dans le monde de la F1. Michael Schumacher fera abandon sur abandon durant toute la saison. Au soir de la course de Silverstone, après une énième panne sur sa Mercedes AMG, dans son motor-home, Schumacher et Brawn ont une discussion avec Ecclestone. Un autre homme, qui ne sera jamais identifié est aussi présent, la presse le surnommera l’homme à la montre. Cette rencontre fut filmée à l’insu de tous les protagonistes par un paparazzi qui avait mis le motor-home sur écoute. Cette vidéo fut mise en ligne quelques heures après les faits. Et dans la semaine qui suivie, ce fut une apocalypse totale…

IMAGES D’ARCHIVE.

Les protagonistes sont filmés de l’extérieure du motor-home. Des micros ont été placés dans la salle de réunion. On voit Schumacher entrer, il semble très en colère. La 4eme personne, un homme blanc, de la même stature que Schumacher, portant un imperméable noir ouvert, costume sombre et chapeau, à la mode des années 1950. On ne voit jamais clairement son visage avec ce chapeau.

Schumacher : « …tout mes soucis soit disant techniques sont inventés ! C’est intentionnel ! Mercedes a refusé de signer les accords concorde, et depuis la fin de la saison passée, nous subissons trop de pressions de tes amis Bernie… » ENERVE

Brawn : « Il nous ment à tous depuis quelques années. C’est de ma faute Michael, je n’ai pas suivi les ordres de Monsieur Dho, que tu connais aussi je pense ! Nous avions pourtant un accord depuis notre victoire avec Brawn GP en 2009… » CALME

Ecclestone : « …Les accords concorde ont étés signés par Mercedes, mais apparemment personne ne t’a tenu au courant Ross. Michael tu deviens sénile ou tu perds vite la mémoire apparemment… » ENERVE

Schumacher : « …Je ne perds pas la mémoire Bernie, mais parlons de ce qui se cache derrière les accords concorde alors. Des arrangements avec certains teams managers, certains ingénieurs ! Je suis certain qu’il y a même des pilotes au courant de tes magouilles pour truquer ce Championnat… » CALME

Ecclestone : “Il y en a eu des comme toi Michael. Certains n’ont pas voulus jouer le jeu, et ça leurs a couter cher…” CALME

Brawn : “T’es une belle ordure Bernie ! Mais tuer des pilotes…” ENERVE/PLEURE

Dho, qui se lève enfin de son siège : “Messieurs, restons civilisés voulez-vous !” TRES CALME

Il ouvre son impert, et sort une montre à gousset en or de sa veste noire.

Dho, se dirige vers Brawn, calmement : “Mr Brawn, vous vous rappelez notre 1ere rencontre ? en 1982, vous étiez chez Williams à ce moment là !”

Brawn : “comment je pourrais oublier Zolder ! Vous êtes des monstres….”

Brawn éclate en sanglots.

Schumacher : Zolder en 82 ? la mort de Villeneuve ? Vous y êtes pour quelque chose ?” ETONNE

Dho : “Vous semblez surpris Mr Schumacher… pourtant nous nous sommes rencontres en 99 quelques semaines après votre terrible accident à Silverstone… Le hasard faisant bien les choses, nous nous rencontrons de nouveau ici même. Vous ne vous en rappelez plus ?”

Brawn : “Ecoutez messieurs, nous devons en parler, mais ailleurs s’il vous plaît !” STRESSE

Ecclestone : “Il n’y a rien à discuter ! Tu as accepté cette affaire Ross, maintenant tu dois l’assumée ! Par contre pour Michael, il va devoir… FERMER SA GUEULE !!!” SOURIRE SADIQUE

Sur les images, on voit Schumacher aller vers Bernie, et lui mettre son poing au visage. Bernie s’effondre. Dho se dirige vers Schumacher, sans dire le moindre mot. Arrivé à son niveau, il lui plaque une main sur la clavicule et appuy fort. Michael émet un long cri de douleur

Dho : « Maintenant, vous allez tout les 3 me suivre. Je vous dépose sur la route… »

Les 4 Homme quittent le motor-home, et se dirigent vers une limousine garée sur le parking.

Retour sur le présentateur de l’émission.

– A partir de là, tout a été très vite. La presse s’empara de cette affaire, mais pas seulement ! Dans plusieurs pays, des politiques mirent leur nez dans l’histoire. Ainsi, l’Angleterre demanda des explications à chaque britannique.

Ce fut un ingénieur de Force India qui donnat la 1ere information intéressante…Son boulot ? Il préparait les pneus d’un des pilotes de l’équipe avec des gommes plus performantes par rapport à son coéquipier. Les enquêteurs mirent un certain temps à comprendre l’étendue des dégâts.

Au Venezuela, l’ingénieur de piste de Pastor Maldonado, interrogé par la police sur une présumée histoire de chantage, avoua recevoir des instructions d’une personne haut placée au sein de la FOM, la Formula One Management, qui gérait la Formule 1 en ce temps là.

A Boulogne-Billancourt au siège de Renault en France, menant une enquête chez le constructeur, les policiers découvrent un vaste trafique dans le montage des moteurs de F1 que la marque au losange vendait cette année là. Ainsi certaines équipes motorisés par Renault était soit avantagées, soit « punies » avec des moteurs légèrement différents selon l’équipe et le pilote concerné. Au siège de Petronas en Malaisie, le conseil d’administration vote le renvoie de Brawn. A partir de là, ce sera la foire d’empoigne pour le reste de la saison.

Des le 20 juillet à Hockenheim en Allemagne pour la 10eme manche du championnat, Renault annule tout ses contrats de motoriste et se retire de la F1, lâchant 4 écuries qui sont elles aussi obligées de se retirer du championnat. Out donc pour Red Bull, Lotus, Williams et Caterham. Il ne reste donc plus que 16 pilotes inscrits dans 8 écuries.

Mais ca va mal chez Mercedes AMG. La marque Allemande débarque à la dernière minute un cadre de l’entreprise pour venir gérer l’écurie de Formule 1. Ce dernier n’ayant aucune connaissance de ce milieu. Ce sera une catastrophe pour la marque à l’étoile. En septembre, la F1 devait entrer en bourse, mais ce scandale, à propos duquel Bernie Ecclestone refuse de parler, va rendre difficile la chose, et la vente est annulée. Des bruits de couloir, et des personnes haut placés commencent à parler en coulisse à certains journalistes. Ainsi, le week-end du 9 Septembre, pour le grand prix de Monza, la presse italienne révèle que Pirelli avait une façon bien particulière d’influer sur les courses, en n’offrant pas les mêmes pneus à toutes les écuries. Pire encore, certains ingénieurs de la marque Italienne présents lors des grand prix arrivaient à trafiquer certaines enveloppes pour les rendre moins performantes, ou plus performantes selon le cas. Ainsi, la grande diversité de vainqueurs durant cette saison 2012 était complètement utopique. Obligé de rester, au moins jusqu’en fin de saison pour équiper les écuries, personne n’a jamais put savoir si ce manège avait continué pour le reste de cette saison qui reste extrêmement controversé….

Retour dans le studio. On voit arriver dans le couloir un monsieur. Il s’agit de Charles Pic, 60 ans, Champion du monde 2012 et 2020. Il vient s’assoir en face du bureau ou le présentateur se trouve toujours.

Charles Pic Bonsoir. Parlez nous de cette 2eme partie de la saison 2012, avec votre titre de champion du monde qui est encore aujourd’hui extrêmement contesté…

Bonsoir. Et bien, après le départ de Renault, tout s’est accéléré. Après le grand prix de Suzuka, début octobre, McLaren, Ferrari et Mercedes quittent le championnat. Il y a plusieurs enquêtes parlementaires et policières dans les 3 pays. Mais Force India et Sauber aussi quittent le championnat à cause de problèmes d’espionnage, et de plusieurs ingénieurs impliqués. Toro Rosso part aussi, avec le retrait de Red Bull comme sponsor. Il ne reste donc que 2 écuries pour les 5 derniers grand prix. Marussia et HRT…

IMAGES D’ARCHIVE de la 1ere chaine de télévision française

– Bonjour et bienvenue à Yeongam en Corée du Sud pour la 16eme manche du championnat du monde de formule 1 qui est secoué par les scandales à répétition que l’ont connait depuis bientôt 3 mois.

– Effectivement, c’est assez cocasse, car il ne reste que 4 voitures pour finir la saison, et d’aventure, nous avons un nouveau championnat, car avec le retrait des 20 autres pilotes pour différentes raisons, et bien un de ces 4 hommes sera Champion du monde.

– Oui, et il est à noter que Charles est toujours là, et qu’il peut terminer champion.

– Oui, et déjà les feux s’allument, avec Glock en pole devant son coéquipier, suivi de Karthikeyan et de la Rosa, quatrième et dernier…

– Et voilà, Charles Pic remporte son 1er grand prix, et offre la 1ere victoire de son histoire à Marussia. 2eme un surprenant Karthikeyan suivi par De La Rosa pour clôturer le podium après l’abandon de Glock au 17eme tour…

– Nouvelle pôle de Pic ici en Inde, après sa 2eme place a Abu Dhabi… Victoire de Karthikeyan, qui offre la 1ere victoire à HRT…

– Pic encore sur le podium à Austin…

– Incroyable fin de saison, qui voit le couronnement de Charles Pic, devant Karthikeyan.

-en tout cas, je vous le dit tout de suite il sera contesté, et l’année prochaine peut-être que Charles pourra…

Fondu noir.

Voix OFF commentateur

Mais après le sacre du Français, Ecclestone rappel tout le monde à son bon souvenir en annoncent que la saison 2013 était tout simplement annulée, le temps pour la FIA et la FOM de tout remettre à plat.

Nous sommes de retour dans le studio. Pic n’est plus là. Le présentateur regarde maintenant des photos du mur. Des photos d’une cour de tribunal. Un très vieux monsieur arrive marchant doucement avec une canne, Michael Schumacher, 81 ans, septuple champion du monde de F1 (1994-95/2000 à 2004), 6 titres en tant que patron de la Scudéria Ferrari (2021-22/2026-27-28/2030), ancien président de la FOM et de la FIA (2031-2045), et ancien ministre des sports Européen (2041-2045).

Mr le ministre, bonsoir. Comment en sommes nous arrivés au procès retentissant de 2013-2014 ?

Tout est parti de vidéo de Silverstone, ou une conversation fut révélée au grand jour. Mais je voudrais d’abord éclaircir cette partie de l’histoire concernant mon implication dans ce qui deviendra la fin de la F1 pour  cette période là. Mon but n’était pas d’anéantir la formule 1 ! J’aime toujours ce sport à 81 ans, et je suis d’ailleurs toujours président honoraire de la Scudéria Ferrari. Je voulais que mon sport soit propre, sans chantages, sans vainqueur choisi à l’avance, sans cet acharnement contre moi, et contre ce que ce sport représente encore aujourd’hui, ce fut trop ! Je n’ai fait que lever un voile sur des faits bien plus graves… En 1994, un grand champion se tue dans un accident à Monza en Italie. Notre univers en fut bouleversé. Les pilotes décidèrent de créer une sorte de syndicat les représentants, dont j’étais l’instigateur et le président. Mais en coulisse, Mr Ecclestone commença à tirer des ficelles un peu partout pour, non seulement rendre ce sport attractif d’un point de vue financier, mais aussi moins dangereux, ce qui est tout à son avantage. Il s’enrichit d’ailleurs énormément en pariant sur les résultats de certaines courses, car il connaissait par avance la composition des podiums. Certains moteurs étaient modifiés sans que les pilotes et les équipes en soient avertis. Ross Brawn découvrit le pot aux roses en 2006,  quand il était directeur technique chez Ferrari. Une personne très haut placé au sein de la FOM proposa alors à Brawn de racheter une équipe pour la saison 2009, avec des appuies secrets en interne dans l’écurie qui serait choisie quelques mois plus tard, et donc impliqués eux aussi, et financier de certaines personnes dont les différentes enquêtes n’ont jamais totalement révélés les coupables, encore aujourd’hui…

Fondu. Présentateur voix off :

Mais il y avait un bonus, que Ross Brawn ne découvrit que quelques mois plus tard, en fin de saison. Monsieur Dho, dont la véritable identité n’a jamais été découverte, offrit à Brawn les prémices de la réglementation qui serait acceptée pour 2009, avec les notes confidentiels de la direction technique de la FIA concernant les points qui risquaient d’être utiliser disons « différemment » de l’esprit du règlement. Brawn travailla pendant près de 16 mois, épaulé par un minimum d’ingénieurs. En 2008, il devient directeur sportif et technique de Honda Racing F1 Team. Mais l’intégralité du budget de l’équipe est déjà consacrée à la mise en œuvre de la futur Brawn GP…

L’émission durera près de 2 heures. Nous reviendrons en détails sur les différents aspects de ce scandale plus tard…

Après l’enregistrement de l’émission, nous retrouvons Schumacher à la sortie du studio. Il a un imper et un chapeau, en vogue dans les années 50. Il avance seul avec sa cannes. Devant sa limousine l’attend son chauffeur, l’ancien pilote de F1 nathanael berthon. Schumacher arrive devant le voiture.

– Voilà nath, c’est le moment

Il ouvre son imper et sort une montre à gousset en or. Il la lève et la regarde avec attention, presque solennellement. Puis la tend au chauffeur, âgé de 61 ans. Il la prend dans sa main. Le lève devant ses yeux, avec un petit sourire.

– merci monsieur…

– pas de ça entre nous, tu a le potentiel depuis de nombreuses années pour diriger tout ça. Je suis beaucoup trop vieux maintenant! Tu dois te trouver un second, ce sera l’étape la plus délicate, mais je suis persuadé que tu travail dessus depuis quelques temps…

– oui monsieur. J’ai déjà mon idée sur la question. Je voulais vous présenter la personne qui m’épaulera dans cette tache, elle est dans la limousine…

Il tape à la fenêtre. La porte s’ouvre. Une jeune femme en descend, blonde, les cheveux longs, un air désinvolte mais derrière son regard vert, on y lisait de la détermination.

S – Mademoiselle Humbert, quel plaisir de vous rencontrer à nouveau  ce soir. N’est-ce pas une belle nuit ?

– monsieur le ministre, je suis honorée de vous rencontrer à nouveau.

– effectivement! Depuis ce jour là, pour votre 1er sacre, vous avez remporter  beaucoup de courses et de titres de championne de F1. Vos 12 ans de carrière apportèrent énormément à ce sport. Je suis très heureux de tout ça.

– Monsieur, presque 50 après, vous restez la référence absolue. Jamais personne ne vous a égalé depuis…

– trêve de cirage! Emmenez nous a l’aéroport voulez-vous?

– oui monsieur.

N – votre dernier ordre monsieur ? Avec un léger sourire complice

S – oui, veuillez m’excuser mon vieil ami, vous êtes le patron  dorénavant. Mais n’hésitez pas à me rendre visite en Allemagne.

N – ce sera un honneur monsieur.

S – appelez moi Michael….

Les 2 hommes entrent dans la voiture.

N – Monsieur, Je souhaite savoir, comment tout ceci a débuter ?

S – En 1950 Nath… Dès le départ tout était faussé…

Flashback

1950. Aux abords du circuit de Spa, Fangio rencontre un homme âgé, très âgé. Il est en costume sombre, chapeau, canne. Le tout très à la mode en ce mois de juillet 1955. La nuit est en train de tomber. Il sort de sa Ferrari aux vitres teintées. L’autre homme, déjà dehors lui ouvre les bras. Fangio se dirige vers lui et le prend dans ses bras. Les 2 hommes se serrent l’un contre l’autre. Ils se chuchotent :

Mr X : Juan, c’est le moment dont nous parlions depuis quelques années maintenant.

Fangio : effectivement. La création de ce championnat va nous permettre de contrôler dans les 50 prochaines années pratiquent tout les sports. Avec ce pouvoir sur les masses, nous contrôlerons aussi bien les politiques, que les financiers. Le pouvoir sera entre les mains de notre organisation.

X – nous avons déjà beaucoup de pouvoir. Jeux olympiques, foot, sports mécanique, tennis, cyclisme, basket, athlétisme… J’en passe et des meilleurs. Et vous verrez Juan, le foot et la formule 1 seront les sports phares. En donnant du plaisir aux peuples, nous les contrôlerons. Imaginez un instant, si en Europe une gigantesque crise économique survient. Imaginons que 1 ou 2 pays soient touchés. Prenons la Grèce par exemple. Faites leur gagner un trophée majeure, comme une coupe d’Europe ou du monde. Vous verrez que leur économie rebondira très rapidement, même si je suis persuadé que ce processus est limité…

F – mais ça ne reste valable que pour un seul pays…

X – Balivernes ! S’il y a d’autres pays, il y a plusieurs sports après tout. Créez des légendes, vous obtiendrez le contrôle. Peut-être que les pays asiatique ou du moyen-orient seront l’avenir financier de notre cause. Au delà d’avis politiques, religieux ou autre.

F – mais  moment rester dans l’ombre ?

X – mettez les projecteurs sur une marionnette qui serait à votre solde manuel !

F – effectivement… J’ai ma petite idée sur le pigeon idéal. Je vous ai déjà parler d’un britannique du nom d’Ecclestone ? Il a fait fortune dans l’immobilier. C’est un ancien pilote, au demeurant un mauvais pilote. Mais il est riche, il a des idées, il est manipulable, il est sot en un mot…

X – un très très bon choix. Alors voici la montre, gage de votre pouvoir. Vous êtes le marionnettiste dorénavant Juan. N’oubliez pas, nous devons contrôler TOUT les sports, sous toutes leurs formes. C’est ça le pouvoir. Contrôler les masses en leur offrant leur opium. Considérez la masse des peuples comme un esprit global, et quoi de mieux que le sport pour contrôler la foule des peuples.

F – j’ai déjà une idée sur la question, mais je vais continue à me faire plaisir en compétition, car il n’y a personne d’autre, pour le moment pour rivaliser avec moi. Et si jamais ça arrive, je saurais gérer l’affaire.

X – vous avez plusieurs rivaux, mais aucun ne nous connais. Vous pensez vraiment que la violence sera la clef ?

F – en sport mécanique oui. C’est dans le sang que l’histoire s’écrira. Car les masses ont besoin de ça. Vous verrez…

X – c’est donc toi qui a tuer Bill ?

F – je ne l’ai pas tué, mais il m’a mal compris. J’ai voulu le recruter pour travailler à mes côtés, mais cet idiot n’a pas accepté, et à menacer de tout dire à la presse. Il fallait intervenir. Mais c’est un pilote de second plan. Je redoute le jour ou je devrais intervenir pour un grand pilote, pour un héros que nous aurions créé mais dont nous perdrions le contrôle monsieur.

X – c’est toi qui dirige tout maintenant. Suis ton instinct, comme lorsque tu pilote. Comme je suis heureux de te laisser les pleins pouvoirs Juan. Je n’aurait jamais accepter de vendre mon âme de la sorte!

F – c’est notre société elle même qui est en danger. Les sports mécaniques sont récents, d’autres dirigeants auraient voulu prendre les rênes. Mais nous avons besoin de ce sport. Il était normal que je prenne la suite. Vous allez profiter d’une retraite méritée, ou reprendre votre ancien travail ?

X – jamais je ne retournerai entraîner une équipe de foot. Je vais m’occuper de mes petits enfants en réalité.

Les 2 hommes serrent la main, puis chacun retourne dans sa voiture.

Fangio était maintenant le grand patron de cet organisation secrète, voulant contrôler les masses.

Quelques minutes plus tard, lorsque la limousine du mystérieux homme quitte la ville, à peine quelques mètres plus loin, la limousine explose, dans une gigantesque gerbe de feu. La presse ne parlera jamais de cet incident anonyme qui a tué un ancien sélectionneur de l’équipe de football d’Angleterre, car il était inutile de parler de ce homme qui avait quitté la sélection 20 ans plus tôt, après un énorme échec. Et qui disparut de la circulation jusqu’à cette nuit de juillet 1950. Une génération de supporter plus tard, tout le monde l’avait déjà oublier…

Dans sa voiture, Fangio n’était pas seul…

F – pour diriger notre société, il faut un homme fort, il faut une légende. Un peu sous les projecteurs, mais pas trop ! Il faut un homme prêt à tout pour que nous puissions continue d’exister. Tu était trop faible vieil homme… Et tu allais parler ! Je n’avais pas le choix…

A SUIVRE…

Helder M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s