Articles Tagués ‘EtSiLaF1’

Bonjour à toutes et tous,

 

Depuis quelques mois, je prépare un grand projet, en terme de temps et d’espace « cérébrale » disponible cela mais un léger frein à mes histoires.

Rassurez-vous, je vais essayer de vite vous publier le « Et si… Les Femmes » qui aura donc disons quelques semaines de retard 😀
De plus, je travail aussi sur une nouvelle histoire (Et si… la physique quantique [titre provisoire :p]), et les suites de 2 histoires déjà débutés (et si… la F1 + Et si… hommage à Asimov)
A très bientôt et merci pour toutes ces visites.

Helder

Publicités

Pour débuter, le concept comme d’habitude.

Fondation

Pour cette histoire, je voulais rendre un humble hommage à mon auteur préféré : Isaac Asimov.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire, que moi à l’écrire.

***

Suite à une fin d’année qui semble être TRES mouvementée, je risque de faire une petite pause de quelques semaines, le temps de regler d’autres projets que j’ai en parallele pour la saison à venir ! En esperant que vous prendrez patience et apprecieraient ce qui se prepare

 

Helder

***

 

Environ un millénaire avant l’Ère galactique, le Royaume de Trantor fonda avec quatre autres mondes la République trantorienne. En cinq cents ans, la République se transforma en Confédération puis en Empire, absorbant militairement plus de la moitié de la Galaxie à l’époque des « Courants de l’espace » et leur imposant ainsi la Pax trantorica. L’Empire trantorien perdura pour quelques siècles encore, avant d’imposer l’hégémonie galactique. Sa date de naissance retenue est le point de départ de l’Ère impériale, le couronnement de Franken Ier, premier Empereur de la traditionnelle Dynastie Kamble. Tous ces mondes sont regroupés dans l’Empire Galactique Il est fortement unitaire, subdivisé et centralisé autour de sa planète-capitale Trantor, planète habitable la plus proche du trou noir central, métropole de 40 milliards d’habitants. Son régime politique est une monarchie éclairée. A son apogée, il gouverna un trillion de personnes dispersées sur 25 millions de mondes. L’histoire se déroule environ 25.000 ans dans le futur de l’Humanité.

 

Introduction

 

10.132 de l’Ère Galactique
Trantor
Bureau interstellaire d’Analyse spatiale (B.I.A.S.)
Bureau 56

Dans le bureau silencieux, seul les bruits de pas approchant brisèrent la quiétude du lieu. Les pas cessèrent devant la porte du bureau, le bip de l’interphone résonnât dans la sérénité de la pièce comme un coup de tonnerre déchirant la nuit. Il arrêtât sa lecture.

Entrez!
La porte s’ouvrit. Une tête surgit. Un homme, la trentaine, dans les 1m75, brun, la barbe hirsute, les cheveux emmêlés, un large sourire sur les lèvres.
– Bonjour. Je suis bien au bureau de l’inspecteur Baley ?
Professeur Paris je suppose ? Entrez, entrez !
dit-il tout souriant.
– Merci de me recevoir… Mon nom est Paris, il faut prononcer le S final…
répondit le nouvel arrivant, manifestement intimidé et gêné de se retrouver là.
– Trêve de bavardages, asseyez-vous. Vous savez que l’empereur en personne s’intéresse beaucoup à tout ce qui se rapporte aux origines de notre race. Parlez-moi de l’enregistrement…

Baley était impatient et Paris ne se fit pas prier.
– Bien ! Je travail la dessus depuis l’université. En visitant le secteur de Comporellon, un des plus vieux secteurs de la galaxie, j’ai retrouvé la trace d’une cinquantaine de mondes encore plus anciens colonisés par des proto-humains baptises « Spaciens », sans aucun doute les 1ers colons. De fil en aiguille, avec l’aide financière du professeur Pélorat, nous avons trouvés une petite planète de catégorie G dans un système en bordure de l’Empire. Elle est totalement invivable au vu du taux de radiations anormalement élevés, mais son cycle journalier correspond parfaitement au temps galactique standard, soit des journées de 24h. Pour l’instant mon équipe n’a pas trouvé de traces de voyage spatial, ou a de tres courtes distances. Mais je suis persuadé que ces proto-humains sont nos ancêtres. Cette planète est le berceau de l’Humanité. Ils nous ressemblent beaucoup trop, même la langue qu’ils utilisent… enfin, une des langues utilisées sur leur monde, est relativement proche du galactique basique. Nous avons trouvé un enregistrement vidéo. Il est très endommagé, mais à lui seul, il nous dévoile une partie fabuleuse de leur culture, de leurs croyances…

Il sort une puce mémoire de sa poche et le pose sur le bord en bois de la table. Un lourd silence s’ensuit. Baley prend la puce et la place sur la partie vitrée du bureau. Une image en 2 dimensions sort alors de la table. Une scène se déroulant près de 25 millénaires auparavant

L’image est brouillée, elle saute, le son grésille, elle est très endommagée. On y voit un homme sur un fauteuil roulant. Il se tient au centre d’une grande pièce dans la pénombre. Il crie soudain quelque chose mais dans une langue que les 2 protagonistes ne comprennent pas. Un 2ème homme entre. Il est souriant. Il se met à parler dans le même dialecte.

Le professeur Paris explique alors que sur cette planète il devait exister plus de 300 dialectes divers, plus ou moins important. Les 2 langues les plus parlés, d’apres leurs 1ères recherches, étaient radicalement différentes l’une de l’autre. Les symboles de la 1ere ne purent jamais être correctement traduits. Par contre, pour la seconde, beaucoup de symboles se rapprochaient du galactique courant. Pendant ce temps, sur la vidéo l’homme en fauteuil roulant dit en anglais :
son inaudible très sale craquant.
…la Formule Un… …dans 20.000 ans… … des Dieux… …des légendes…
Le 2ème répond
Ce serait formidable… …dans l’espace… …Sur une autre planète…
La vidéo se termine sur les 2 hommes qui quittent le bureau.

– Très intéressant professeur Paris et que voulez vous ?
– une aide financière de l’empire pour aller récupérer le plus d’artefacts possibles. Cela rapporterais énormément d’argent si ces objets sont restaurés et vendus, ou si nous faisions un musée des origines de l’Empire. Ces proto-humains  sont identiques à nous. Ils sont peut-être même nos ancêtres. Vous imaginez le séisme que cela produirais ? Je suis certain, si nous arrivons à prouver le bien fondé de cette thèse, que l’Empire tout entier en sortirait grandis.
– Je soumettrais votre demande à l’Empereur en personne lors de la prochaine séance parlementaire. Si vous avez raison Professeur…

L’instant suivant semblât durer des heures, finalement Parisse levât, saluât sont interlocuteur et quitta le bureau. Après quelques minutes, ce fut de nouveau le silence…

Pendant 240 ans, les archéologues de tout l’empire travaillent sur ce projet. L’Empereur Demerzel VI, puis ses successeurs ont tous financés Le projet « Paris ». Après 30 ans de recherches, la mission mis à jour les vestiges d’une culture qui idolâtrait les sportifs, et plus particulièrement les pilotes de petits engins équipés de moteurs très primitifs, qu’ils appelaient la Formule 1. Les plus grands d’entre eux s’affrontaient tels des gladiateurs dans ces incroyables machines, que personne ne sais utiliser de nos jours. Un sport spectaculaire, remplis de sensations et extrêmement dangereux. Nous allons vous raconter l’aventure de ces archéologues, scientifiques, ingénieurs, et autres historiens qui nous mènent au fabuleux projet : F1 Empire

A SUIVRE…